L’ombre du vent – Carlos Ruiz Zafon

le

Un livre doudou. Tu sais, un de ses livres qui fait du bien à l’âme. Un livre que tu peux imaginer lire dix fois sans t’en lasser. Il y en a très peu, dans ma vie, des livres et des auteurs doudous. Mais je crois bien que là, je viens d’en rencontrer un, et c’est pourquoi je suis absolument ravie de rouvrir le blog avec L’Ombre du vent.

L’histoire

1945. Barcelone se réveille après neuf années de guerre. Dans une ruelle étroite, deux silhouettes émergent du petit jour. Un père, libraire, et son fils de 10 ans s’en vont sacrifier à un rituel centenaire. Bientôt, le Cimetière des Livres oubliés ouvrira ses portes. Parmi les fantômes et les rayonnages, le jeune Daniel choisira un volume, un seul. Ce sera l’Ombre du vent. Dès lors, la recherche de son auteur, Julian Carax, obsédera Daniel jusqu’à façonner le cours de son existence…

Mon avis

C’est avec un coup de cœur que je retrouve le chemin du blog ! Livre dense, débordant, foisonnant, L’Ombre du vent est un inclassable. Roman initiatique et thriller, roman historique et d’aventures, telle une pierre précieuse finement taillée, il offre à son lecteur une multitude de facettes. Impossible de ne pas se régaler de cette lecture ! Sautant d’un style à l’autre dans un enchaînement fluide et passionnant, Carlos Ruiz Zafon nous offre une histoire folle et magnifique, mystérieuse et tragique. Je me suis régalée pendant cette lecture, tiraillée entre l’envie de le lire d’une traite pour connaître le dénouement, et celle de prendre mon temps pour profiter de chaque rebondissement et des personnages.

La galerie de personnages hauts en couleur est extraordinaire. De Daniel, timide et réservé, à Fermin à la faconde incroyable, les personnages sont tellement travaillés et uniques qu’ils en deviennent vivants. J’ai l’impression qu’en me rendant à Barcelone, je pourrais marcher dans leurs pas, et peut-être, en croiser un ou deux à la terrasse d’un café ou à la librairie Sempere.

En refermant le livre, j’avais au fond du cœur cette nostalgie des au revoir, comme à la fin d’un voyage fait de magnifiques rencontres éphémères.

En bref

Débordant d’humanité et de tendresse dans une Barcelone minée par la guerre civile et le franquisme, L’ombre du vent est un roman atypique, une fresque picaresque et colorée. Un livre auquel je me suis attachée et que j’ai adoré découvrir.

L’Ombre du vent est le premier tome d’une trilogie : Le cimetière des livres oubliés, et déjà, je sais que je retrouverai la plume de Carlos Ruiz Zafron avec plaisir. Si vous avez lu la trilogie, qu’en avez-vous pensé ?

Publicité

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Gaelle dit :

    Je n’ai toujours pas lu ce roman désormais culte, mais il est dans pile à lire depuis si longtemps !! Il faut absolument que j’arrive à l’en sortir bientôt car je sais que je vais adorer. Je m’étais essayée à la plume de Zafon avec un plus petit roman que j’avais beaucoup aimé en plus, donc je sais que sa plume me plaît…
    En tout cas, très heureuse de te retrouver sur la blogosphère, bon retour et au plaisir de découvrir tes prochains articles ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Il est resté trèèès longtemps dans ma PAL et vraiment, je n’ai qu’un seul regret : ne pas avoir lu plus tôt.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s